Conseils de lecture

14,00
par (Libraire)
21 juin 2022

Poésie et sagesse pour grandir malgré les agitations du monde.

Soline est une petite fille enjouée qui s’émerveille de tout. Ses parents comme beaucoup d’adultes sont devenus tristes au fil du temps, tout gris ! La petite Soline est, elle, aussi jaune que les jolis tournesols qui se tournent vers le soleil pour profiter de sa lumière. Pour que Soline grandisse, le Docteur Amer lui prescrit une journée seule confrontée aux orages de la vie. Mais aussi imprévisible que soit le monde, aussi violente que soit la tempête, Soline avance charmée par les éclairs qui illuminent le quotidien. Même si personne n’est là pour lui montrer le chemin, elle s’amuse de cette épreuve. Si le monde n’est jamais comme on le voudrait, la petite fille a la sagesse de l’apprécier comme il est. L’important est de savoir vivre heureux entourer de l’amour des siens et de s’émerveiller de la beauté et des couleurs du monde.
Page été 2022


Sabine Wespieser Éditeur

8,00
par (Libraire)
22 mai 2022

Le déni des hommes !

Un style agréable, fluide. Un texte bref et troublant dans lequel l’auteure pointe les comportements de certains hommes, inconscients de la portée de leurs actes et de leurs mots.
Une nouvelle où tout semble banal au départ mais où les choses vont se fracturer au fil des pages.
Claire Keegan nous donne le point de vue de Cathal sur sa rupture avec Sabine peu de temps avant leur mariage. Le quotidien de Cathal est émaillé d’une succession d’attitudes méprisables envers les femmes. Incapable de réaliser l’impact de ses propos, il ne peut que se diriger vers un échec. Une déroute amoureuse qui ne l’incitera même pas à se remettre en question. Un homme qui attend beaucoup mais ne donne rien en retour !


19,90
par (Libraire)
22 mai 2022

Une délicieuse plume fougueuse !

« Ecoute la pluie tomber » nous transporte dans une nouvelle envolée romanesque aux côtés de Carmen, une des sœurs Ruiz Monpean, déjà héroïnes du premier roman d’Olivia Ruiz, la commode aux tiroirs de couleurs. Carmen a quarante ans quand dans le café de Marseillette en 1977, elle pleure la jeune Cali, sa nièce adorée. Le chagrin la ramène à son parcours de vie, nous dévoilant ce chemin entre France et Espagne, sa soif de liberté, ce besoin vital de sortir du carcan familial. Mais aussi la confrontation à la perversité des hommes, au franquisme et à l‘univers carcéral, à ces destins empêchés par l’exil.
Un texte fort sur l’émancipation, la liberté de la femme, écrit dans un style alerte et sensible.
Un second roman confirme la délicieuse et fougueuse plume d’Olivia Ruiz !


16,50
par (Libraire)
29 janvier 2022

Vacances dangereuses

A la gare de Pau, Ludovic se demande si son paternel va une fois de plus lui foirer ses vacances. Si sa mère savait, l’irresponsabilité de son ex la mettrait en rage. Déjà que son père l’a laissé prendre le train seul depuis Paris, il n’est toujours pas présent à l’arrivée, comme convenu. Rien ne pourra perturber le séjour de Ludo dans les Pyrénées, lui qui rêve de vivre en autonomie comme un amérindien Lakota pour trouver un sens à sa vie. Il se dirige en stop vers son bivouac du Pic du Midi. Mais son beau projet prend vite des allures de véritable galère quand il se retrouve en danger, menacé et perdu dans la forêt.
La jeune gendarme Carla est sur les traces de Ludovic après avoir reçu la déposition de ses parents inquiets. Mais bien plus déterminée à retrouver un jeune délinquant en fuite, elle n’imagine pas que ces deux-là pourraient s’entraider face à un assassin bien rodé à la nature environnante du refuge de haute montagne Pyrénéa 1420. Page N°212


19,90
par (Libraire)
29 janvier 2022

La puissance de l'amour

Mathias Malzieu met ses pas dans ceux de son père pour nous raconter avec des mots à hauteur d’enfant le périple du petit Mainou pendant les derniers mois de la seconde guerre mondiale. Un livre intime, à la fois mélancolique et lumineux.
Après le décès de sa mère, Mainou, petit garçon de neuf ans va traverser la ligne de démarcation caché dans une charrette pour rejoindre la ferme de sa grand-mère maternelle en zone occupée. La vie en Lorraine sera bien différente du bonheur familial de Montpellier. La peur et la tristesse l’envahissent. Pourtant, sa maman lui a tellement raconté ses souvenirs d’enfance que lorsqu’il se retrouve dans sa maison, dans sa chambre, il a le sentiment de vivre avec elle. Il lui écrit dans son cahier d’écolier pour se donner l’impression qu’elle n’est pas partie pour toujours. Sa grand-mère au corps de brindille et au regard si doux, la tante Louise bigote et Emile l’oncle blagueur, doivent veiller sur le petit qui a du mal à respecter les codes imposés dans son quotidien pour ne pas les mettre en danger. Enfermé pour être protégé, il doit fouiller son cœur pour y trouver un reste de joie mais Mainou a « un chagrin de boule de pétanque dans la gorge ». Pour que le souvenir de sa mère ne s’éloigne pas, il lui parle, lui écrit. Les effluves de son parfum lui donnent le sentiment de l’avoir gardée près de lui. Il en retire une force extraordinaire pour les jours difficiles à venir.
Humour et poésie sont réunis dans ce roman émouvant d’une profonde sensibilité, riche de l’innocence d’un enfant qui trouve la force de se reconstruire bien que meurtri par l’absence de sa maman.