Conseil de lecture

Baba Segi, ses épouses, leurs secrets

Baba Segi, ses épouses, leurs secrets

Lola Shoneyin
En stock, expédié demain En stock, expédié demain 22,00 €
Conseillé par Lydie B.. (Librairie Papeterie Aux Lettres de Mon Moulin)
samedi 05 août 2017 5 étoiles

Baba Segi est un homme d’affaire Nigérian qui se targue d’avoir 7 enfants qui lui ressemblent trait pour trait
« A quoi de petits léopards peuvent-ils ressembler sinon au grand léopard » est-il fier de dire ! Ses enfants, il les a eus avec ses 3 premières épouses. Elles sont mariées avec Baba Segi depuis de nombreuses années quand arrive la 4e épouse Bolande, et avec elle, le drame s'invite dans la maison Segi ! La jeune femme est instruite, et même bien plus que cela puisqu’elle a fait des études universitaires et qu’elle est diplômée contrairement aux trois premières épouses qui sont quasiment analphabètes. Cela suffit pour que Bolande soit immédiatement rejetée par les autres, son savoir les oppose, mais pas seulement car Bolande est une jeune femme rebelle face à l’autorité, elle n’a pas l’intention de se laisser manipuler par ses 3 aînées.
Pourtant très rapidement, elle va se trouver face à un problème important, les mois passent et elle n’est toujours pas enceinte. Alors qu’au Nigéria, l’épouse doit devenir mère au plus vite pour être reconnue par la société, donc par les autres épouses !
Chaque chapitre du roman donne la parole à une des épouses qui tour à tour va comploter, manigancer ou espionner les autres, écrit dans un style pimenté, et très imagé.
Bolande est pour les 3 autres, l’intrus à éliminer, celle par qui le mal est arrivé dans la maison de Baba Segi.
C’est ce vaudeville dans le Nigéria contemporain. Lola Shoneyin y dénonce l’hypocrisie, la polygamie, et surtout la condition féminine au Nigéria, dans un texte rempli d’humour et de gravité à la fois. Très agréable à lire.
L’auteure qui vit à Lagos, cette immense mégalopole de plus de 12 millions d’habitants, souhaite transmettre un message à la jeune génération, surtout aux jeunes garçons, c’est un peu la morale de l’histoire. Elle leur conseille de
« Prendre une épouse et une seule car il est préférable d’avoir une seule source d’ennuis, c’est plus facile à gérer ! »
C’est plutôt habile de se servir d’une idée misogyne pour aider la cause des femmes.
Un talentueux roman engagé plein d’humour.