< 12345...1112 > 

Bakhita

Bakhita

De Véronique Olmi
En stock, expédié aujourd'hui En stock, expédié aujourd'hui 22,90 €
samedi 28 octobre 2017 5 étoiles

« Bakhita » c’est l’histoire d’une fillette arrachée à sa famille alors que sa sœur a disparu deux ans plus tôt, enlevée elle aussi par des négriers.
Les faits se déroulent au Darfour vers 1870. Les enfants sont enlevés, tout comme les jeunes adultes, traités comme de la marchandise humaine pour être vendus dans des marchés d’esclaves du Soudan.
La petite fille n’a que 7 ans, elle est terrorisée, elle est enfermée, attachée et pleure sa mère. Elle ne sait pas ce qui va lui arriver. Elle en oublie son propre prénom tellement elle a peur. On l’appellera Bakhita « la chanceuse » en Soudanais. A-t-elle eu de la chance, à ce moment-là, certainement pas. Ensuite l’avenir le dira.
Est-ce une chance d’être très belle « une beauté de harem » disent ses ravisseurs. Bakhita sera vendue et revendue plusieurs fois à des maîtres qui lui feront subir des horreurs jusqu’au jour où elle sera rachetée par le consul d’Italie. Elle le suppliera tellement qu’il finira par accepter de l’emmener avec lui quand il repartira en Italie. Grâce à lui, elle quitte le Soudan. Après de nombreuse péripéties, Bakhita sera acceptée dans une institution religieuse, elle rentre dans les ordres, surnommée « la petite mère noire » elle sera canonisée par Jean-Paul II en 2000.
Véronique OLMI s’est emparée de l’histoire de Bakhita pour nous restituer dans ce roman bouleversant, le destin exceptionnel de cette fillette esclave devenue sainte.
Bakhita a dû être une telle battante pour surmonter toute cette cruauté des hommes, qu’à la fin du roman, on a le sentiment qu’elle nous a transmis un peu de sa force de vivre.


L'enfant-mouche

L'enfant-mouche

De Philippe Pollet-Villard
En stock, expédié aujourd'hui En stock, expédié aujourd'hui 21,00 €
samedi 28 octobre 2017 5 étoiles

Une incroyable histoire, un peu comme une fable inimaginable.
En avril 1944, Anne-Angèle a presque 60 ans. Elle est infirmière dans un dispensaire de Casablanca lorsqu’elle reçoit un télégramme de Paris, lui annonçant que sa sœur a été victime d’un accident, renversée par une voiture, elle est dans le coma. Quelques jours plus tard, quand elle arrive à Paris, il est trop tard Mathilde est décédée. Anne-Angèle apprend par le vieux monsieur chez qui Mathilde travaillait, qu’elle avait décidé d’adopter une fillette abandonnée à la naissance par une de ses amies.
Anne-Angèle se sent immédiatement responsable de cette enfant, elle l’accueille à la place de sa sœur. Anne-Angèle et la petite Marie n’ont pas de papiers en règle et doivent quitter Paris pour s’installer dans un village de province, en Champagne. En cette période d’occupation, la vie est dure et quand Anne-Angèle tombe malade, c’est Marie qui doit se débrouiller pour survivre. Marie est incroyable d’imagination mais elle reste une enfant. Un jour, alors qu’elle essaie de retrouver son chat, elle franchit sans s’en rendre compte les limites d’une caserne allemande. Elle se retrouve alors face à un soldat dans les cuisines, celui-ci sera attendri par la fillette et la fera embauchée à la plonge. Là, Marie sera surnommée la petite mouche.
Cette petite Marie est aujourd’hui la maman de Philippe Pollet-Villard. L’auteur qui a entendu sa mère lui raconter son histoire bien souvent les larmes aux yeux, a voulu nous conter le destin de cette petite fille livrée à elle-même dans un roman sensible bouleversant mais aussi parfois drôle.


Mariage contre nature

Mariage contre nature

Motoya, Yukiko
En stock, expédié aujourd'hui En stock, expédié aujourd'hui 13,00 €
samedi 28 octobre 2017 4 étoiles

En s’interrogeant sur les comportements humains, Yukiko MOTOYA apporte des réflexions parfois caricaturales mais toujours délicates, poétiques et drôles sur la vie d’un jeune couple.

Le jour où San, jeune épouse japonaise tombe sur deux photos de son couple, l’une récente et l’autre datant de quelques années, elle est stupéfaite de constater les changements sur leurs visages. Les années de mariage, ont façonné leurs expressions avec une forme de mimétisme incroyable. Après quatre ans de vie commune, San et son mari se ressemblent comme frère et sœur. San assume sa condition très agréable de femme au foyer permise grâce à la carrière brillante de son conjoint. Pourtant, elle ne cesse de s’ennuyer dans son quotidien sans relief. Lorsqu’il revient du travail, l’homme qu’elle a épousé ne se comporte pas mieux qu’un enfant, il passe tout son temps libre devant la télévision à regarder des émissions de variétés ou sur des jeux vidéo. San souhaitait une totale adéquation dans son union, elle reste donc totalement dévouée à son mari. Mais parfois elle s’aperçoit d’une certaine confusion dans les traits de celui-ci. San confie alors ses inquiétudes à une vieille amie. Elles arrivent à la conclusion terrible que parfois la femme est comme en exil, elle se laisse engloutir dans le couple. San va tout faire pour briser le pot dans lequel elle se sent épouvantablement enfermer.
Cf PAGE Automne 2017


Loups solitaires

Loups solitaires

De Serge Quadruppani
En stock, expédié aujourd'hui En stock, expédié aujourd'hui 18,00 €
samedi 28 octobre 2017 4 étoiles

Un roman noir contemporain où l’espionnage confronte le terrorisme avec des technologies expérimentales qui ne font pas le poids face à la puissance du règne animal.
Quand Pierre Dhiboun, atteint la dernière gare piémontaise avant la frontière française, il ne s’attend pas à être aussi vite rattraper par son passé. C’était sans compter les logiciels de reconnaissance faciale qui font remonter immédiatement sa présence à la DGSE. Pierre Dhiboun, ancien agent des services secrets français, missionné pour infiltrer un groupe de djihadistes au Mali, tente de disparaitre aux yeux de ses supérieurs. Après avoir échangé son identité, Pierre Dhiboun réussit à se jouer des membres la sécurité française. Lorsqu’il réapparait dans un village proche d’un centre d’opérations expérimentales, toutes les questions ressurgissent : Dhiboun a-t-il réellement déserté, lui l’infiltré n’est-il pas corrompu et prêt à passer à l’action ? Bien qu’il semble réellement avoir décidé une retraite campagnarde pour méditer et observer les animaux, parmi lesquels un loup solitaire, un véritable lupus à la recherche de sa compagne, les services secrets ne sont pas rassurés. L’ancienne supérieure de Pierre et son organisation feront tout pour stopper les agissements de leur ancien agent. Mais un loup c’est bien connu, ne se laisse pas piéger facilement, bien au contraire sa ruse est toujours la plus forte ! Cf PAGE Automne 2017


Le camp des autres

Le camp des autres

De Thomas Vinau
En stock, expédié aujourd'hui En stock, expédié aujourd'hui 17,00 €
samedi 28 octobre 2017 5 étoiles

Dans Le Camp des autres, il s’agit de rendre espoir à Gaspard, un gamin maltraité par son père. Un matin de grande violence, il fuit dans la forêt avec son chien. Mais Gaspard a froid et faim, il est blessé, épuisé. Un jour, il se réveille dans une cabane, avec un homme étrange à son chevet et son chien frétillant, confiant et heureux du réveil de son jeune maître. Cet homme se surnomme Jean-le-Blanc. Gaspard s’en méfie. Son allure de sorcier l’intrigue. Pourtant, Jean-le-Blanc soigne Gaspard, redonne du sens et de la chaleur à sa jeune existence alors qu’elle n’était que labeur et violence avec son père. Jean-le-Blanc lui apprend à déchiffrer la nature, il essaie de lui faire comprendre l’alchimie du monde, mais pour cela il n’aurait pas assez de toute une vie. Un matin, une bande de saltimbanques arrive à la cabane et négocie avec Jean-le-Blanc. Gaspard ne comprend pas qui ils sont. Parmi eux se trouve Sarah, une belle bohémienne qui attire Gaspard et qu’il sera tenté de suivre, un jour. Il partagera alors le quotidien de ceux de la « caravane à Pépère ». En 1906, cette caravane était une bande de rebelles (les insoumis de l’époque), des petits voleurs à la tire qui semaient la terreur dans les campagnes. Pour répondre à cette violence, Georges Clemenceau décide de créer une nouvelle police, Les Brigades du Tigre, ayant pour mission d’arrêter ceux que l’on appelle alors les Romanichels, nomades accusés de tous les maux. Certains, encore aujourd’hui, accuseront les Roms d’être incapables de s’adapter à nos modes de vies. Pourtant, la diversité culturelle n’est-elle pas la plus grande richesse de l’humanité ? Ce roman est un hymne à la liberté, un roman pour les sans-papiers, les sans-abri, les sans-patrie, comme le dit avec poésie Thomas Vinau, pour les oiseaux de passage.Cf PAGE rentree 2017


 < 12345...1112 >