Le Livre Que Je Ne Voulais Pas Ecrire
EAN13 : 9782374910635
ISBN :978-2-37491-063-5
Éditeur :Quidam
Date Parution :
Collection :MADE IN EUROPE
Nombre de pages :259
Dimensions : 20 x 14 x 2 cm
Poids : 338 g

Le livre que je ne voulais pas ecrire

Vendu par Librairie Papeterie Aux Lettres de Mon Moulin (Nîmes 30000)

20.00€
Je suis romancier. J’invente des histoires. Des intrigues. Des personnages. Et, je l’espère, une langue. Pour dire et questionner le monde, l’humain. Il m’est arrivé une mésaventure, qui est une tuile pour le romancier qui partage ma vie : je me suis trouvé un soir parisien de novembre au mauvais endroit au mauvais moment ; donc lui aussi. Erwan Larher écrit à la main, ce qui lui laisse peu de temps pour faire autre chose de sa vie.

Événement lié

Soirée Lecture-Dédicace Rencontre avec Erwan LAHRER pour ' Le livre que je ne voulais pas écrire '

Soirée Lecture-Dédicace Rencontre avec Erwan LAHRER pour " Le livre que je ne voulais pas écrire "

A partir de 18h00 Dédicaces, Lecture à 19h Réservation souhaitée

mercredi 18 octobre 2017 à 18h00, Aux Lettres de mon Moulin

«Une balle de calibre 7.62 tirée à bout portant pénètre dans la chair à environ 700 m/s, soit plus de 2500 km/h, soit environ deux fois la vitesse du son, donc la balle de calibre 7.62 t’est sans doute rentrée dans le corps avant que tu entendes la détonation. » ...

En savoir plus

1 Commentaire 4 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

Drame collectif

4 étoiles

Par . (Librairie Papeterie Aux Lettres de Mon Moulin)

Ce titre peut intriguer mais très vite, vous comprendrez que si son auteur ne voulait pas l’écrire et bien nous, nous n’aurions pas voulu le lire.
Parce que ce livre parle de l’attentat au Bataclan. Erwan Larher y a été blessé, le corps traversé par une balle alors que, comme toutes les autres personnes présentent, il n’était là que pour assister à un concert de rock. Erwan Larher est un passionné de rock, un passionné de musique, de poésie et de littérature aussi, un passionné de la vie tout simplement.
L’auteur a été longtemps hésitant sur le fait d’écrire un livre sur le Bataclan, il n'a pas voulu faire le récit d’une nuit de terreur,mais il a vu l’intérêt d’en faire un texte Littéraire, de la Littérature, comme il sait très bien le faire.
Dans ce livre, il a confronté sa destinée personnelle au drame collectif. Il y raconte bien entendu ce qui s’est passé ce soir-là, ce qu’il a enduré mais aussi ce qu’une vingtaine de ses proches ont vécu. Alors toute la bande va partager ce livre avec Erwan, partager cette expérience difficile. Erwan a écrit leur histoire à eux tous autour de lui. D’ailleurs, il l’a écrite à la 2e personne du singulier. Il dit « tu » pour nous dire que c’est le romancier qui raconte l’histoire de son double comme s’il s’agissait de quelqu’un d’autre, comme s’il se détachait de ce corps blessé au Bataclan. J’ai presque envie de dire qu’il a fait un roman de ce fait vécu, mais un roman dans lequel tout est réellement vécu ! L’auteur y a intégré les ressentis de ses proches tels qu’ils les ont couchés sur le papier sans y apporter aucune « retouche ».
Erwan Larher, c’est le rire et l’insolence. Il a pu nous le prouver dans ses cinq premiers romans particulièrement le dernier
« Marguerite n’aime pas ses fesses » une sorte de satire politique vue par la jeune génération. Dans « le livre que je ne voulais pas écrire », il nous bouleverse, nous fait pleurer, mais il a ce don aussi de nous faire rire malgré les larmes. Un grand livre.