L'Empathie

L'Empathie

Antoine RENAND

Pocket

  • par (Libraire)
    16 septembre 2020

    Une enquête policière qui très vite bascule en une analyse psychologique très profonde des trois protagonistes.
    Un thriller extrêmement bien construit , haletant, juste et très Humain.
    Une lecture à vous couper le souffle.
    Lauréat 2020 du prix Pocket nouvelles voix du polar
    Karine


  • par (Libraire)
    21 février 2020

    Un coup de coeur de Yann, notre libraire fan de polar

    "Moi qui pensais avoir le cœur bien accroché... après la lecture de L'empathie je n'avais plus comme envie que de voir le monde à travers le prisme des chansons de Chantal Goya, d'enfiler des chaussons-licornes et de boire du chocolat chaud dans une tasse estampillée "BISOUS" pour le reste de mon existence, reclus dans un bunker souterrain rempli de paillettes et de plumes.
    Bref, si vous aimez le genre, vous auriez tort de vous priver de cet incroyable thriller."📚👍🏼


  • 16 décembre 2019

    policier

    Prix Goutte de Sang d’encre 2019, excusez du peu.

    Je me suis donc fait dédicacer ce roman par l’auteur, et découvert La Poire, Marion, et tous les autres.

    Le personnage le plus marquant, c’est celui du méchant : Alpha. Cet homme est un bloc de haine incandescent qui peu à peu découvre le sens de sa vie : violer et torturer, selon un mode opératoire inédit.

    Face à lui, Anthony Rauch et Marion Mesny, capitaines au sein du 2e district de police judiciaire, la » brigade du viol ».

    Dans un Paris transformé en terrain de chasse, ces trois guerriers détruits par leur passé se guettent et se poursuivent.

    Aucun ne sortira vraiment vainqueur, car pour gagner il faudrait rouvrir ses plaies et livrer ses secrets.

    Nous découvrons ainsi, au détour d’un chapitre qui lui est consacré, le passé torturé de chacun des trois personnages principaux.

    J’ai aimé découvrir La Poire, son passé d’enfant victime dans un monde bourgeois.

    Mais aussi Marion, l’ancienne petite fille kidnappée. Et Déborah, la quatrième victime qui tente de poursuivre sa vie. Des femmes fortes dans ce roman, qui se trompent parfois, mais qui restent jusqu’au bout.

    Même si on a besoin de solitude, à certains moments de notre vie, on a aussi besoin des autres.

    L’image que je retiendrai :

    Celle de la grande maison du réalisateur Sully et du lac dans sa propriété.

    https://alexmotamots.fr/lempathie-antoine-renand/